Les gamelles d'Emmanuèle

Mes aventures et mésaventures culinaires, gastronomiques et gourmandes...

mercredi 21 février 2018

Brownie à la patate douce (Végan et sans gluten)

Pour 8-10 personnes
20 minutes de préparation
comptez 2 larges et bonnes heures de cuisson
contrairement à 1h20 annoncée dans la recette initiale.

- 500 grammes de patate douce
- 200 grammes de chocolat noir
- 80 grammes d'huile de coco
(n'en n'ayant pas, j'ai mis 80 grammes de beurre salé,
nous quittons le monde Végan...)
- 40 grammes de sucre
- 100 grammes de poudre d'amandes
- 4 cuillères à soupe de sirop d'agave
- 50 grammes de farine de riz semi-complète
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille
- 120 grammes de noisettes (la moitié peut suffire)

IMG_20180218_150227

Préchauffer le four à 180°C.
Eplucher les patates douces
et bien les envelopper dans du papier sulfurisé.
Laisser cuire 40 minutes.
Ici : cela manquait cruellement de cuisson,
je les voulais confites,
j'ai donc prolongé la cuisson d'une petite heure.
Si vous souhaitez que cela aille plus vite, 
les couper en petits cubes...
Je les avais laissées entières.
Concasser le chocolat
et le faire fondre au bain-marie avec l'huile de coco.
Ici il a fondu au micro-ondes
1 minute 30 à 650 watts avec le beurre.

Ecraser les patates douces et les mélanger dans un saladier 
avec le sucre, le chocolat fondu, 
la poudre d'amandes et le sirop d'agave.
Ajouter la farine de riz et l'extrait de vanille.
Mélanger et verser dans un moule rectangulaire
(enfin, là, à ce moment-là,
vous versez dans le moule de votre choix...)

Concasser les noisettes,
en parsemer la moitié sur le brownie.
Enfourner pour 40 minutes.
Servir tiède ou froid parsemé du reste des noisettes.

Posté par manouecuisine à 09:18 - Cuisine sucrée - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    A défaut d'être végétalienne [la traduction française de 'vegan"] cette recette est végétarienne. Et puis le beurre salé a l'avantage de dépenser moins de carbone en transport, car d'oû vient cette huile de coco ? Forcément de pays lointains... Dont on ne sait d'ailleurs pas si les cultures sont faites sans OGM par exemple.

    Posté par lizagrece, mercredi 21 février 2018 à 13:18

Poster un commentaire