Les gamelles d'Emmanuèle

Mes aventures et mésaventures culinaires, gastronomiques et gourmandes...

dimanche 10 avril 2005

caprices caprins printaniers

Aujourd'hui, dimanche, pas réellement envie de cuisiner,
je ne vous le cache pas et je sais que vous me comprenez.

Pas de marché ce matin, contrairement à ce qui était initialement prévu,
et pour cause : la température est loin d'être très motivante (8°C)
et un soleil faiblard, voire inexistant...

Donc vafalloirrfaireavekckiadanlfrigo !

Je tombe alors en pâmoison devant un sachet de gnocchis à poêler...
Je découvre avec stupeur un paquet de feuilles de brick entamé,
un reste de petits pois déjà cuisiné,
un paquet ouvert de râpé de jambon et
une moitié de chèvre à terminer...
Quelle chance !

" Je lui ai dit Jacques, c'est de la folie, il faut vendre la caravane. Il m'a dit banco !!!"
La Cité de la Peur, le film de Les Nuls...

Bref, des bricks, des petits pois, du jambon, du chèvre, 1 oignon,
1 bocal de sauce tomate cuisinée, et des gnocchis à poêler,
cela nous fait des aumônières accompagnées de gnocchis, hihihi !

Vite fait un grand tour dans le petit Robert,
pour vérifier l'emplacement exact de l'accent circonflexe d'aumônière
et j'apprends ceci : " n.f. du XIIème ; de aumône :
bourse à coulant qu'on portait autrefois à la ceinture"

Les miennes, d'aumônières, atterriront directement
derrière mon ceinturon, hop dans l'estomac !

Un peu de culture n'a jamais fait de mal à personne...

" Conseil aux parents : envoyez votre jeune fille à la faculté de Lettres.
Comme ça, plus tard quand elle fera la cuisine, elle pourra penser." Pierre Doris

Je saute sur ma sauteuse,
y fais dorer un oignon jaune dans un filet d'huile de tournesol,
y jette mes petits pois, mon râpé de jambon
et arrose tout ça de sauce tomate cuisinée...

Après 5 petites minutes de "touillage",
j'ai mis cette préparation dans mes feuilles de brick
(doublées afin que le fond ne se déchire pas),
ai rajouté sur le dessus des rondelles de chèvre
et les ai fermé à l'aide de ficelle de cuisine

Les aumônières passent au four une dizaine-quinzaine de minutes,
à 180-200°C et pendant ce laps de temps,
je fais poêler mes gnocchis, dans la même sauteuse
imprégnée du goût de ma précédente préparation...

Assiettes dressées...2 ou 3 oignons grelots
(repêchés au fond du bocal de cornichons),
pour la déco et pour le goût sucré acidulé
qui va parfaitement se marier avec le chèvre

Et nous sommes fin (faim) prêts à déguster
ces caprices caprins printaniers et leur poêlée de gnocchis

Pour un déjeuner dominical,
moins d'une demi-heure pour préparer, cuire et passer à table,
cela me semblait primordial de ne pas vous laisser passer à côté de ça...!

Caprices caprins printaniers et poêlée de gnocchis pour 3.

  • 6 feuilles de brick

  • petits pois (restes)

  • râpé de jambon (restes)

  • 1/4 de chèvre

  • 1 oignon

  • 1 filet d'huile de tournesol

  • 1/4 de sauce tomtate cuisinée

  • des gnocchis à poêler

Posté par manouecuisine à 17:25 - Cuisine - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Salut Emmanuèle, tu es trop rigolote avec tes recettes... Dis-moi, ton déjeuner de dimanche : c'etait vraiment bon ? A plus et surtout continu dans ce sens 10 avril 17:36

    Publié par : Luminialc (http://spaces.msn.com/members/agathelc/)

    Posté par Msn historique, lundi 2 mai 2005 à 08:30

Poster un commentaire